Imprimer

L'AUTO-PRÉLÈVEMENT VAGINAL _ QUESTIONS - RÉPONSES

Écrit par CCDC37, Ken HAGUENOER le 5 juillet 2013.

L’auto-prélèvement vaginal (APV) est un nouveau test de dépistage du cancer du col de l’utérus. L'APV est une possible alternative au frottis pour les femmes qui ne réalisent pas cet examen. Pour le moment, les APV sont proposés dans le cadre d'études et ne sont donc pas disponibles sur demande.

faqQu’est qu’un auto-prélèvement vaginal (APV)? Comment ça se passe ?

Un APV consiste à récupérer, soi-même, quelques cellules au niveau du vagin par léger frottement à l’aide d’un écouvillon (grand coton-tige).

faqDans quel cadre réaliser un APV ?

Pour le moment, ce test a été validé par plusieurs études dont celles menées en Indre-et-Loire par le CCDC (APACHE-1 et APACHE-2). Il pourrait représenter une alternative au frottis cervico-utérin pour les femmes non dépistées pour le dépistage du cancer du col de l’utérus.

faqQuel est le matériel nécessaire ?

Il suffit d’un écouvillon (sorte de grand coton-tige dans un tube stérile en plastique).

faqEst-ce que c’est risqué ?

La réalisation d’un APV est sans risque. Ce test est très simple et non douloureux.

faqQue devient cet APV ? Qu’est-ce que le test HPV ?

Le prélèvement (APV) est analysé en laboratoire pour rechercher des papillomavirus. Les papillomavirus (ou HPV) sont une grande famille de virus dont certains peuvent être à l’origine du cancer du col de l’utérus ; on les appelle les papillomavirus à haut risque. En l’absence de traitement, ces infections peuvent parfois conduire au cancer du col de l’utérus.

faqQue signifie un test HPV positif ? Que faut-il faire ?

Cela ne signifie pas que vous avez un cancer du col de l’utérus mais qu’un papillomavirus à haut risque a été détecté.

Dans ce cas, prenez rendez-vous auprès de votre médecin traitant ou gynécologue pour réaliser un frottis dans un délai de 3 mois (de préférence). Cet examen permettra de repérer d’éventuelles lésions du col de l’utérus.

faqQue signifie un test HPV négatif ? Que faut-il faire ?

Cela signifie qu’aucun papillomavirus à haut risque n’a été détecté. Ce résultat est rassurant ; toutefois nous vous rappelons qu’il est recommandé, de 25 à 65 ans, de réaliser un frottis cervico-utérin tous les 3 ans chez le professionnel de santé de votre choix (médecin généraliste, gynécologue ou sage femme).

Le test de référence pour le dépistage du cancer du col de l'utérus demeure le frottis cervico-utérin.

Il est recommandé aux femmes de 25 à 65 ans, vaccinées ou non, de réaliser un frottis tous les 3 ans, après 2 frottis annuels ne révélant pas d'anomalie.