Covid-19

Bonjour,
Le CRCDC-CVL a repris son activité normale depuis le lundi 11 mai 2020. 
Dans cette phase de déconfinement :
- les tests de dépistage des cancers peuvent être réalisés, sauf symptômes COVID-19 et personnes en isolement ou en quatorzaine du fait d’un cas contact, dans le strict respect des gestes barrières et des consignes de sécurité ;
- il est recommandé de consulter son médecin traitant ou professionnel de santé assurant habituellement son suivi devant tout signe alarmant ou inquiétant ;
- il est nécessaire d’effectuer les examens recommandés par son professionnel de santé après un dépistage anormal ou positif afin de ne pas retarder la prise en charge, ;
- un nouveau kit de dépistage CCR peut être fourni par le médecin ou adressé sur demande en cas de test périmé ;
- les personnes qui ont déjà fait un test qui n’a pas pu être analysé par le laboratoire recevront un nouveau kit à domicile ;
- les secondes lectures des mammographies sont traitées progressivement (nous vous remercions de votre compréhension pour les probables retards);
- les courriers d'invitation reprennent progressivement.

Pour plus d'informations vous pouvez consulter le site de l'Institut National du Cancer https://www.e-cancer.fr/Comprendre-prevenir-depister/Se-faire-depister  

L'équipe du CRCDC-CVL est également à votre disposition pour toute question concernant les programmes de dépistage des cancers.

Prenez soin de vous.

  • Accueil
  • ADOC 41
  • Le défilé étonnamment Rose, divinement femmes ! "
  • 41, Karine VAILLANT

Le défilé étonnamment Rose, divinement femmes ! "

Dans le cadre d’Octobre rose, mois dédié au dépistage du cancer du sein, Alison TOUZE, créatrice de mode a organisé un défilé au château de Blois.

  

Pour l'occasion, la salle Gaston-d'Orléans du château de Blois s'est transformée, pour laisser place au défilé de mode « Étonnamment rose, divinement femmes ». Au milieu de la salle, un podium était installé, recouvert de draps blancs, agrémentés de décors floraux et de disques 33 tours. Pour la première représentation de la soirée, plus de deux cents spectateurs ont pris place – autant de convives pour le second acte à 20 heures. Tous étaient invités à revêtir du rose. Jeune créatrice de robes de mariée et de lingerie de noces, installée à Blois, Alison Touzé est à l'origine de cet événement. Un défi relevé avec brio et avec l'aide de nombreux sponsors, proches et amis, qui ont contribué à la réussite de la manifestation. Très bonne copine d'Alison, Aline, 20 ans, de Lailly-en-Val (Loiret), n'a pas hésité une seconde à jouer les mannequins quand elle a eu connaissance de la cause : « C'est mon premier défilé. J'ai connu une dame qui fut atteinte d'un cancer du sein et qui en est décédée. Ce soir, j'ai eu une pensée pour elle. C'est une façon de la représenter. » Sur le podium, les robes de mariée se succèdent. Courtes, longues, avec des touches de vert, de rose, de rouge, de noir, ornées de paillettes, de plumes ou de dentelle, avec ou sans traîne, accompagnées d'accessoires… toutes provoquent des réactions dans le public.  Les collections de lingerie ont aussi été dévoilées au public. « Il y en a vraiment pour tous les goûts, a confié Virginie, 32 ans, de Blois. La cause justifie le prix d'entrée. » (Nouvelle République)

Encourager le dépistage auprès des femmes

Pour compléter ce show consacré à la femme, à sa beauté et à ses formes, les spectateurs ont pu également admirer les clichés de nus artistiques du photographe de Villebarou, Julien Péron, et les peintures d'Ellegée, autour de petits fours. L'intégralité du prix des entrées de la soirée est reversé à l'Adoc 41 pour le dépistage organisé du cancer du sein

Ce site internet ne contient pas de publicités. Des cookies sont cependant déposés sur votre ordinateur pour mesurer l'audience de notre site internet et pour le bon fonctionnement des formulaires de contacts.