• Accueil
  • CCDC 37
  • Juin sera Vert! Mobilisons nous contre le cancer du col de l'utérus!
  • CCDC37, Julie BOYARD

Juin sera Vert! Mobilisons nous contre le cancer du col de l'utérus!

Le CCDC se mobilise pour la prévention du cancer du col de l’utérus photo1 col

Depuis 2010, l’Institut National du Cancer (INCa) et ses partenaires lancent un dispositif en faveur de la prévention et du dépistage du cancer du col de l’utérus. L’objectif est de rappeler l’importance du dépistage afin d’en augmenter la participation.

Le cancer du col de l’utérus : un cancer évitable

En France, 4 femmes sur 10 sont peu ou pas dépistées (soit près de 7 millions de femmes). Or, il est possible d’agir très précocement contre cette maladie, de la guérir, voire à terme de la faire disparaître, grâce à l’association du dépistage par frottis et de la vaccination préventive. Si toutes les femmes de 25 à 65 ans étaient régulièrement dépistées, 70 à 90 % des cancers du col de l’utérus pourraient être évités. En 2011, il a été estimé que ce cancer touchait 2810 nouvelles femmes et provoquait encore 1000 décès.

Le dépistage par frottis pour agir précocement

Selon la Haute Autorité de Santé, il est recommandé aux femmes de 25 à 65 ans de réaliser un frottis tous les 3 ans, après 2 frottis normaux à un an d’intervalle. Le frottis cervico-utérin permet de détecter précocement les lésions précancéreuses. Traiter ces lésions le plus tôt possible permet d’éviter l’apparition de la maladie.

L’Indre et Loire : département pilote pour le dépistage organisé

L’Indre et Loire fait partie des 13 départements pilotes qui expérimentent le dépistage organisé du cancer du col utérin. Il s’agit d’un processus complémentaire au dépistage individuel ou spontané. En effet, seules les femmes n’ayant pas réalisé de frottis cervico-utérin depuis 3 ans sont invitées par le CCDC à prendre rendez-vous chez leur médecin traitant, gynécologue ou sage-femme pour se faire dépister. Les professionnels de santé concernés par ce dépistage se sont largement engagés dans cette démarche. Malgré cela, l’ensemble des programmes expérimentaux devraient s’achever fin d’année 2012. Nous espérons que les pouvoirs publics les reconduiront et que ce dépistage organisé sera bientôt généralisé sur l’ensemble du territoire national.

La vaccination : prévention complémentaire du dépistage

La vaccination permet de se protéger contre les infections à papillomavirus humain (HPV) 16 et 18 qui sont à l’origine de 70% des cancers invasifs du col. En France, cette vaccination préventive est recommandée aux jeunes filles de 14 ans avant exposition au risque d’infection HPV. Elle s’adresse également aux jeunes femmes de 15 à 23 ans qui n’auraient pas eu de rapports sexuels, ou au plus tard, dans l’année suivant le début de la vie sexuelle. Cependant, cette vaccination ne protège pas à 100% contre le cancer du col de l’utérus ; le dépistage reste donc indispensable dès 25 ans.

Venez à la rencontre de l’équipe du CCDC lors des stands d’information :

- Lundi 11 juin : Centre Aqua Gym – Les Océades – Tours Nord

- Mercredi 13 juin : Caisse d’Allocations Familiales - Tours

- Jeudi 14 juin : Clinique Pôle Santé Léonard de Vinci – Chambray-lès-Tours

- Lundi 18 juin : Centre Aqua Gym – Les Océades – Jouè-les-Tours

- Jeudi 21 juin : Caisse Primaire d’Assurance Maladie - Champ Girault à Tours

- Jeudi 28 juin : Centre Hospitalier Universitaire de TROUSSEAU

visu quand se faire dpister.1