• Accueil
  • CCDC 37
  • 8ème semaine européenne de prévention du cancer du col de l’utérus.
  • CCDC37, Julie BOYARD

8ème semaine européenne de prévention du cancer du col de l’utérus.

Du 19 au 25 janvier 2014, se tiendra dans toute l’Europe, une semaine dédiée à la prévention du cancer du col de l’utérus.

À cette occasion,
le service de gynécologie du CHRU de Tours,
la Ligue contre le cancer
et le Centre de Coordination des Dépistages des Cancers
se sont associés pour vous proposer
une journée d’information et de sensibilisation sur ce cancer féminin.
Cette journée aura lieu le mardi 21 janvier à l’hôpital Bretonneau de Tours (Hall B1A de 10H à 16H).

affichette 30x40 colgenerique.rogne

Ce cancer pourrait quasiment disparaître !
 
Pour cela, nous avons 2 moyens complémentaires d’agir :
  • Le frottis cervico-utérin recommandé pour toute femme de 25 à 65 ans tous les 3 ans après 2 normaux à un an d’intervalle.
  • La vaccination anti-HPV* de 11 à 14 ans avec un rattrapage jusqu’à 19 ans révolus. Cette vaccination protège contre les virus HPV 16 et 18 responsables de 70% des cancers du col de l’utérus.
Seules 30% des jeunes filles sont correctement vaccinées et
40% des femmes ne réalisent pas de frottis régulièrement !

À l’occasion de cette semaine, l’Institut National du Cancer (INCa) lancera dès le 11 janvier une campagne radio et des documents d’information rappelant limportance du frottis et surtout quels sont les professionnels de santé aptes à le réaliser.

Un frottis peut être réalisé par le médecin traitant, le gynécologue ou une sage-femme, en milieu libéral, à l’hôpital, dans un centre de santé, dans un centre de planification ou d'éducation familiale, ou, sur prescription, dans certains laboratoires d’analyse de biologie médicale.

Ce cancer est un candidat idéal pour la mise en place d’un dépistage organisé car il met une quinzaine d’années à se développer et que nous avons les moyens de le combattre. En France, il n’y a pas encore de dépistage à l’échelle nationale mais quelques départements expérimentent différentes modalités de mise en place. L’Indre-et-Loire est un des 13 départements pilotes sélectionnés. La stratégie adoptée vient compléter le dépistage individuel en invitant seulement par courrier les femmes n’ayant pas fait de frottis depuis 3 ans.Dans l’Union Européenne, 15 pays ont d’ores et déjà mis en place un programme régional ou national de dépistage organisé.

Cancer du col de l’utérus : les chiffres à retenir
• 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus chaque année en France et plus de 1 000 décès
• 90% de ces cancers pourraient être évités par un dépistage régulier par frottis.
• Depuis 35 ans, 2 fois moins de femmes sont touchées par ce cancer, notamment grâce au frottis.
• En France près de 9 frottis sur 10 sont réalisés par les gynécologues.
• 40% des femmes en France ne font pas de frottis régulièrement.

Pour plus d’information, venez nous rencontrer lors de la journée d’information du 21 janvier !

*En novembre 2013, l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a rappelé que « les bénéfices de cette vaccination en terme de santé publique sont plus importants que les risques auxquels elle peut exposer les patientes. Cependant, il reste important, pour la jeunes fille ou ses parents, d’en parler avec le médecin qui est le plus à même, en fonction de la situation de chaque personne et des contre-indications possibles, d’évaluer l’intérêt de la vaccination contre le HPV ».