• Accueil
  • CCDC 37
  • L'Auto-Prélèvement Vaginal (APV)
  • Qu'est-ce que l'APV?
  • 37, Julie BOYARD

Qu’est-ce que l’Auto-Prélèvement Vaginal (APV) ?

Pour dépister le cancer du col de l’utérus, il existe plusieurs tests de dépistage efficaces :

  •       le frottis du col de l’utérus (ou cervico-utérin) qui est utilisé en routine (réalisé lors d'un examen gynécologique par un gynécolgue, médecin généraliste ou une sage-femme).
  •       l’auto-prélèvement vaginal (APV) qui est proposé dans le cadre d’études pilotes en vue de l’utiliser en routine prochainement (en alternative au frottis).

L’APV en pratique :

  • il s’agit d’un prélèvement à faire soi-même, chez soi, à l’aide d’un kit.
  • il consiste à récupérer, soi-même, quelques cellules au niveau du vagin à l’aide d’un grand coton-tige (par léger frottement sur les parois du vagin).

Réaliser un APV est un geste simple, rapide et non douloureux, qui nécessite seulement quelques minutes.
Pour cela, il vous suffit de suivre pas à pas les étapes du mode d’emploi fourni dans le kit.

Mode d’emploi pour réaliser un APV :

 notice page 1notice page 2 Q1900notice page 3 Q1900notice page 4

 

  • La notice en vidéo

Le prélèvement, l’APV, est analysé en laboratoire pour rechercher la présence d’HPV.
Les HPV, les papillomavirus humain, sont une grande famille de virus dont certains peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus.
L’infection à HPV est une infection fréquente. 80% des femmes vont avoir une infection à HPV dans leur vie.
Dans la plupart des cas, cette infection est éliminée de façon naturelle, cela s’appelle la clearance.
Mais dans 10% des cas, cette infection persiste et peut entraîner des anomalies (lésions précancéreuses) au niveau des cellules du col de l'utérus.
Ces lésions pouvant elles-mêmes :

  • disparaître naturellement (régression vers un col de l'utérus normal sans rien faire),
  • ou persister avec une évolution possible vers un cancer du col de l'utérus (en général en plusieurs années)

Les HPV qui peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus sont appelés les papillomavirus à haut risque : HPV-HR.
Contrairement au frottis, le prélèvement se fait au niveau du vagin et non du col de l’utérus. Les HPV présents dans le vagin le sont également au niveau du col de l’utérus et inversement.
En France, l’APV est proposé dans le cadre d’études pilotes. Si vous n’avez pas reçu de sollicitation (courrier ou SMS) pour recevoir ce kit, nous ne pourrons pas vous le fournir.
Sachez que l’APV est une alternative au frottis déjà utilisée dans le cadre de programmes de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (ex: Pays-Bas).