• Accueil
  • CCDC 37
  • L'Auto-Prélèvement Vaginal (APV)
  • Informations étude APV
  • 37, Julie BOYARD

Informations étude APV

Une étude est actuellement menée en Indre-et-Loire par le Centre Régional de Coordination des Dépistages des Cancers – Centre-Val de Loire (CCDC-CVL) et le CHRU de Tours. Vous avez peut-être été sollicitée dans ce cadre.

Cette étude porte sur le dépistage du cancer du col de l’utérus, et plus spécifiquement sur différentes propositions de dépistage visant à augmenter la participation des femmes non dépistées.

Contexte

Actuellement, l’examen de dépistage de référence est le frottis cervico-utérin communément appelé frottis (ou frottis du col de l’utérus). Cet examen médical simple peut être réalisé par un gynécologue, médecin généraliste ou une sage-femme. Il permet de repérer des lésions précédant le cancer du col de l’utérus. Le traitement précoce de ces lésions peut empêcher l’apparition de ce cancer.

Il serait donc possible de guérir beaucoup plus de cancers du col de l’utérus s’ils étaient détectés plus tôt.

Ces cancers, dus à des infections à PapillomaVirus Humains à Haut Risque (ou HPV-HR), évoluent lentement. Mais aujourd’hui, en France, de nombreuses femmes ne participent pas au dépistage du cancer du col de l’utérus.

Dans le cadre du programme de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (fonctionnement classique hors projet de recherche), les femmes n’ayant pas réalisé de frottis depuis au moins 3 ans sont incitées par courrier (courrier d’invitation) à réaliser cet examen chez le professionnel de santé de leur choix. En cas de non réponse au dépistage 12 mois après l’invitation, un second courrier est alors adressé recommandant à nouveau de faire un frottis.

Afin d’augmenter la participation à ce dépistage, de nouvelles stratégies sont envisagées en complément du frottis pour les femmes non dépistées.

Étude APACHE-4

Cette étude a pour objectif d’évaluer la participation des femmes non dépistées face à quatre stratégies reposant sur l’envoi au domicile d’un kit pour auto-prélèvement vaginal (APV) (proposées au moment du second courrier sur tirage au sort).

Pour le moment, aucun test n’est fourni sur demande.  

 

Information relative au traitement de vos données personnelles et à vos droits

Au titre de leur mission de service public, les centres régionaux de coordination des dépistages des cancers constituent des fichiers d’invitation à partir d’un traitement de données automatisé et assurent le suivi des personnes concernées par le dépistage. A ces fins, ils recueillent des données concernant votre identité et votre santé auprès des caisses d’assurance maladie et des professionnels de santé concernés. Le centre de votre région conservera l’ensemble de vos données jusqu’à la fin de votre suivi. Les données nécessaires à votre suivi médical seront transmises aux professionnels de santé concernés. Les données nécessaires aux évaluations et travaux statistiques seront communiquées aux structures publiques en charge de ces missions, dont l’Institut national du cancer et Santé publique France. Conformément au Règlement général sur la protection des données 2016/679 et à la loi informatique et libertés n°78-17 modifiée, vous disposez d’un droit d’opposition, d’accès, de rectification, d’effacement, d’un droit à la portabilité de vos données et d’un droit à la limitation de leur traitement que vous pouvez exercer pendant la durée du traitement en écrivant à la structure de votre région à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. . Vous trouverez l’ensemble de ses coordonnées, celles de son représentant et celles de son délégué à la protection des données sur son site internet. Un recours peut être introduit auprès de la Commission nationale de l’informatique et des libertés. La proposition qui vous est faite permettant également une recherche sur le choix des femmes face au dépistage du cancer du col de l’utérus, vous devez également faire valoir vos droits auprès du délégué à la protection des données du promoteur de l’étude à l’adresse suivante : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..