Imprimer

LA VACCINATION

Écrit par CCDC37, Ken HAGUENOER le 5 juillet 2013.

virushpvLes papillomavirus humain (HPV) sont une grande famille de virus dont certains peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus.

 


prserLa transmission du virus se fait par contact avec la peau et les muqueuses, le plus souvent lors des rapports sexuels, avec ou sans pénétration. C'est pourquoi le préservatif, s'il peut limiter le contact avec le virus, ne peut pas assurer une protection complète.

L'infection HPV est très fréquente et s'acquiert la plupart du temps dans les cinq années suivant les premiers rapports sexuels. Dans la majorité des cas, l'infection est transitoire et s'élimine naturellement en 1 à 2 ans après la contamination sexuelle. Mais dans 10% des cas, cette infection persiste et peut entraîner des anomalies (lésions précancéreuses) au niveau des cellules du col de l'utérus. Ces lésions pouvant elles-mêmes régresser vers un col de l'utérus normal, persister ou bien encore évoluer en plusieurs années vers un cancer du col de l'utérus.

 


La vaccination anti-HPV est efficace contre les principaux virus HPV responsables de 70% des cancers du col de l'utérus. Elle est recommandée par le Haut Conseil de la Santé Publique (HCSP) aux jeunes filles âgées de 11 à 14 ans. Elle peut également être proposée en rattrapage aux jeunes filles et jeunes femmes âgées de 15 à 19 ans révolus (mise à jour en 2014).

La  vaccination est d'autant plus efficace quand elle est utilisée préventivement, c'est-à-dire avant l'exposition au risque de l'infection à HPV. Il est indispensable de respecter le schéma vaccinal pour bénéficier d'une protection maximale (voir ci dessous).

L’une des doses de la vaccination contre les infections à HPV peut être coadministrée notamment avec le rappel diphtérie-tétanos-coqueluche-poliomyélite prévu entre 11 et 13 ans ou avec un vaccin contre l’hépatite B, dans le cadre du rattrapage vaccinal.

Le HCSP rappelle que les deux vaccins disponibles contre les infections à HPV sont tout aussi efficaces l'un que l'autre et qu'ils ne sont pas interchangeables. Toute vaccination initiée avec l’un des deux vaccins doit être menée à terme avec le même vaccin.


Les schémas vaccinaux diffèrent d'un vaccin à l'autre et selon l'âge (nombre de doses et délai entre les doses).

  • Vaccin quadrivalent (Gardasil®) :bonhomvacc
→ de 11 à 13 ans révolus : deux doses à 0 et 6 mois
→ de 14 à 19 ans révolus : trois doses à 0, 2 et 6 mois.
  • Vaccin bivalent (Cervarix®) :
→ de 11 à 14 ans révolus : deux doses à 0 et 6 mois
→ de 15 à 19 ans révolus : trois doses à 0, 1 et 6 mois.

 

Rapprochez-vous de votre médecin traitant pour plus d'informations.

 Pour plus de renseignements sur les vaccins, cliquez ici.


Cette vaccination ne protège pas à 100% contre le cancer du col de l'utérus et ne remplace donc pas le dépistage par frottis qui reste indispensable dès 25 ans.