• 37, Julie BOYARD

Étude APACHE-3

Une expérimentation en Indre-et-Loire : l’étude APACHE-3

Un nouveau test de dépistage du cancer du col de l’utérus pourrait être utilisé comme alternative pour les femmes qui ne réalisent pas de frottis cervico-utérin. Il s’agit de l’auto-prélèvement vaginal (APV).
Son efficacité a déjà été prouvée par plusieurs études internationales. Cependant, il reste à savoir comment cette technique sera acceptée par les femmes concernées par le dépistage.

Dans le cadre d’une recherche, cette nouvelle technique, l’APV, a été proposée à plus de 3 000 femmes résidant en Indre-et-Loire considérées comme non dépistées (pas d’information de réalisation de frottis dans les 42 derniers mois).
Cette recherche a reçu les autorisations du Comité d’Éthique de Tours le 28/10/2014 et de l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (Ansm) le 21/01/2015.

Dans le cadre de cette étude, 210 médecins généralistes d’Indre-et-Loire ont été tirés au sort et répartis aléatoirement en 2 groupes (105 médecins par groupe).
Dans un second temps, dans chaque groupe, 1806 femmes considérées non dépistées ont été tirées au sort dans la patientèle des médecins affiliés au groupe concerné.

 Courant février-mars 2015, ces femmes ont été sollicitées selon les stratégies suivantes :

=>Stratégie 1 : Les patientes considérées non dépistées des médecins du groupe 1 ont été invitées par courrier à consulter leur médecin traitant pour retirer un kit pour APV ou réaliser un frottis.

=>Stratégie 2 : Les patientes considérées non dépistées des médecins du groupe 2 ont reçu un kit pour APV directement à leur domicile accompagné d’un courrier (qui proposait également de réaliser un frottis).

 Cette étude avait pour objectif d’évaluer la participation des femmes face à ces deux propositions de dépistage.

Tous les APV réalisés par les femmes sollicitées ont été analysés au laboratoire de virologie du CHRU de Tours. Une recherche de papillomavirus (HPV) à haut risque (HPV-HR), à l’origine des cancers du col de l’utérus, était effectuée.
=> un APV négatif signifie qu’aucun HPV-HR n’a été détecté ; il n’est pas nécessaire de faire un frottis de contrôle ; la femme est considérée comme dépistée. Le prochain frottis est à faire 3 ans après l’APV.
=> un APV positif signifie qu’un ou plusieurs HPV-HR a(ont) été détecté(s) ; cela ne signifie pas qu’il y a un cancer mais il est nécessaire de faire un frottis de contrôle ; la femme est considérée comme non dépistée si aucun frottis de contrôle n’est réalisé.

L’étude est à présent close. Nous n’assurons plus l’analyse des APV pour les femmes qui auraient toujours le kit pour APV en leur possession. Si vous n’avez pas réalisé de frottis depuis plus de 3 ans, nous vous recommandons de réaliser cet examen.

En fin d’étude, nous avons comparé la participation des femmes selon les deux stratégies de dépistage.

Résultats principaux

Pour chaque stratégie, 1806 femmes ont été sollicitées :

    Frottis   APV Total femmes dépistées
Stratégie 1    221    48 269 (14,9%) dont 18% par APV
Stratégie 2    189   314 503 (27.9%) dont 62% par APV

Conclusion

D’après les résultats de cette étude, il semble que l’envoi au domicile du kit pour APV est bien plus efficace que la proposition de retirer un kit pour APV chez le médecin traitant pour augmenter le nombre de femmes dépistées. Si l’APV devait être un jour proposé en renfort du frottis, l’envoi à domicile serait probablement la stratégie à privilégier pour gagner en participation.
Actuellement, l’unique examen de dépistage du cancer du col de l’utérus proposé reste le frottis cervico-utérin (examen de référence). Il est recommandé de le réaliser tous les 3 ans, pour les femmes de 25 à 65 ans après 2 frottis normaux à un an d’intervalle. Si cela n’est pas votre cas, nous vous invitons à réaliser un frottis cervico-utérin chez le professionnel de santé de votre choix (médecin généraliste, gynécologue, sage-femme).

 

Ce site internet ne contient pas de publicités. Des cookies sont cependant déposés sur votre ordinateur pour mesurer l'audience de notre site internet.