Pour dépister le cancer du col de l’utérus, il existe plusieurs tests de dépistage efficaces :

  •       le frottis du col de l’utérus (ou cervico-utérin) qui est utilisé en routine (réalisé lors d'un examen gynécologique par un gynécolgue, médecin généraliste ou une sage-femme).
  •       l’auto-prélèvement vaginal (APV) qui est proposé dans le cadre d’études pilotes en vue de l’utiliser en routine prochainement (en alternative au frottis).

L’APV en pratique :

  • il s’agit d’un prélèvement à faire soi-même, chez soi, à l’aide d’un kit.
  • il consiste à récupérer, soi-même, quelques cellules au niveau du vagin à l’aide d’un grand coton-tige (par léger frottement sur les parois du vagin).

Réaliser un APV est un geste simple, rapide et non douloureux, qui nécessite seulement quelques minutes.
Pour cela, il vous suffit de suivre pas à pas les étapes du mode d’emploi fourni dans le kit.

Mode d’emploi pour réaliser un APV :

 notice page 1notice page 2 Q1900notice page 3 Q1900notice page 4

 

Le prélèvement, l’APV, est analysé en laboratoire pour rechercher la présence d’HPV.
Les HPV, les papillomavirus humain, sont une grande famille de virus dont certains peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus.
L’infection à HPV est une infection fréquente. 80% des femmes vont avoir une infection à HPV dans leur vie.
Dans la plupart des cas, cette infection est éliminée de façon naturelle, cela s’appelle la clearance.
Mais dans 10% des cas, cette infection persiste et peut entraîner des anomalies (lésions précancéreuses) au niveau des cellules du col de l'utérus.
Ces lésions pouvant elles-mêmes :

  • disparaître naturellement (régression vers un col de l'utérus normal sans rien faire),
  • ou persister avec une évolution possible vers un cancer du col de l'utérus (en général en plusieurs années)

Les HPV qui peuvent être à l'origine du cancer du col de l'utérus sont appelés les papillomavirus à haut risque : HPV-HR.
Contrairement au frottis, le prélèvement se fait au niveau du vagin et non du col de l’utérus. Les HPV présents dans le vagin le sont également au niveau du col de l’utérus et inversement.
En France, l’APV est proposé dans le cadre d’études pilotes. Si vous n’avez pas reçu de sollicitation (courrier ou SMS) pour recevoir ce kit, nous ne pourrons pas vous le fournir.
Sachez que l’APV est une alternative au frottis déjà utilisée dans le cadre de programmes de dépistage organisé du cancer du col de l’utérus (ex: Pays-Bas).

Lundi 5 octobre Stand d'information : Pôle Santé Léonard de Vinci - CHAMBRAY-LÈS-TOURS (14h-18h)
Mardi 6 octobre
Débat public cancer et stand d'information : Hôtel de ville de TOURS (17h30-20h)
Mercredi 7 octobre
Table ronde : Espace Santé Active - TOURS (14h-17h)
Jeudi 8 octobre
Stand d'information : Restaurant Inter-Administratif du Champ Girault-TOURS
(11h30-14h30)
Vendredi 9 octobre
Stand information : Clinique de l’Alliance - SAINT-CYR-SUR-LOIRE (10h-15h30)
Samedi 10 octobre 
Journée Rose à FONDETTES (dès 10h)
Mardi 13 octobre 
Stand information : Hôpital Bretonneau - TOURS (9h30-15h30)
Vendredi 16 octobre
Café rose : Centre social Plurielles du SANITAS (9h30-12h30)
Mardi 20 octobre Stand information : Hôpital Trousseau - CHAMBRAY-LÈS-TOURS (9h30-15h30)
Vendredi 23 octobre Stand d'information : Caisse d'Allocations Familiales - TOURS (9h30-15h)
Mardi 27 octobre
Stand d'information : St Microelectronics - TOURS (8h30-14h30)
  • 37, Ken HAGUENOER

Courrier Médecin traitant

 Depuis février 2014, certains courriers d’invitation aux dépistages peuvent être signés par le médecin traitant déclaré.


Plus de 80% des médecins d’Indre-et-Loire se sont associés à notre structure afin de personnaliser les courriers d’invitation aux dépistages des cancers et soutenir notre démarche.

La Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL) et le Conseil départemental de l’ordre des médecins ont donné leur accord pour cette action.
 

Conformément à la loi française "Informatique et libertés" n°78-17 du 6 janvier 1978, vous disposez d'un droit d'accès, d'opposition, de modification, de rectification et de suppression des informations nominatives vous concernant. Ce droit peut être exercé auprès de votre caisse d'assurance maladie d'affiliation.

 

 

Ce site internet ne contient pas de publicités. Des cookies sont cependant déposés sur votre ordinateur pour mesurer l'audience de notre site internet.